Not registered yet? Please contact our project manager Dr. Mary Gazea . This area is only for members of the research consortium.

PRONOSTIC PRÉCIS ET TRAITEMENT PERSONNALISÉ POUR LE MEILLEUR RÉSULTAT POSSIBLE

L’objectif de DECISION est d’adapter de manière optimale le traitement que chaque patient atteint de cirrhose reçoit, à son sexe, à sa configuration génétique individuelle et à ses antécédents médicaux personnels. Ainsi, nous espérons réduire le taux de mortalité qui est actuellement beaucoup trop élevé chez les patients atteints de cirrhose décompensée. Le fait que les patients atteints de décompensation aiguë de cirrhose réagissent si différemment au traitement standard constitue un défi majeur en médecine personnalisée. Pour relever ce défi, plusieurs étapes doivent être franchies jusqu’à l’étape finale, l’essai clinique.

Étape 1 – Compréhension approfondie mécanistique et systèmique de la maladie et de la réponse au traitement

Afin d’identifier la thérapie combinatoire optimale, nous devons tout d’abord mieux comprendre la maladie de manière holistique en utilisant des approches systémiques. Pour y parvenir, les experts en analyse de données du groupe de travail 3 (WP3) combineront toutes les données existantes et nouvellement acquises des groupes de travail 1 et 2 (WP1-2) dans un cadre de médecine de systèmes axé sur la compréhension mécanistique de la maladie et des causes qui expliquent les différences individuelles de réponse au traitement. Cette approche holistique et intégrative sera également utilisée pour développer de nouveaux tests pronostic et de réponse thérapeutique et pour identifier les nouvelles thérapies combinatoires les plus prometteuses pour des groupes individuels de patients ayant le même sexe et/ou des antécédents médicaux et une configuration génétique similaires.

Étape 2 – Étude précliniques pour valider la meilleure thérapie combinatoire et développer des tests diagnostic et de réponse thérapeutique précis et fiable

Une fois que les meilleures thérapies combinatoires potentielles ont été identifiées par le groupe de travail 3 (WP3), elles doivent d’abord être validées dans des modèles animaux de décompensation aiguë de cirrhose et d’acute-on-chronic liver failure (ACLF). De plus, le test de biomarqueurs visant à prédire avec précision si un patient présentant une décompensation aiguë de cirrhose bénéficiera ou non d’un traitement standard (test pronostique) doit être optimisé en laboratoire. Cette étape sera également nécessaire pour le test de biomarqueurs qui sera utilisé plus tard en clinique pour prédire de manière fiable si un patient bénéficiera ou non d’une nouvelle thérapie combinatoire (test de réponse thérapeutique). Toutes ces tâches seront réalisées par l’équipe de recherche préclinique du groupe de travail 4 (WP4).

Étape 3 – Tester la nouvelle thérapie combinatoire la plus prometteuse sur de vrais patients en clinique

La dernière et la plus importante pièce du puzzle – du point de vue d’un patient atteint de cirrhose – est la preuve de concept dans une étude clinique contrôlée randomisée de phase II. L’essai sera étroitement supervisé par les cliniciens et les chercheurs du groupe de travail 5 (WP5) qui mèneront l’étude chez des patients qui se présentent à l’hôpital avec une décompensation aiguë de cirrhose. Le premier objectif est, comme toujours, de fournir les meilleurs soins médicaux possibles à chaque patient. Le deuxième objectif est d’évaluer la nouvelle thérapie combinatoire la plus prometteuse. Le troisième objectif est d’évaluer dans un contexte réel, l’exactitude, la praticabilité et la précision des deux tests de biomarqueurs nouvellement développés pour prédire (1) quels patients atteints de cirrhose décompensée ont un mauvais pronostic après un traitement standard (test pronostique) et (2) quels patients sont plus susceptibles de bénéficier d’une nouvelle thérapie combinatoire personnalisée (test de réponse thérapeutique).